fbpx

Les mots avant le design?

Le pire cauchemar d’un.e copywriter, c’est quand on nous dit :

“La maquette de notre page web est prête. Tu peux maintenant écrire ton texte!” 😱

Parce que voyez-vous, notre job n’est pas de remplir des boîtes avec des mots.

Mais plutôt de trouver les mots persuasifs. Ceux qui vont faire que la personne qui vous lit passe à l’action comme celle d’acheter votre service ou de donner.

Et ça, ben, ça demande d’avoir une latitude. Pas de nous limiter à une boîte de texte dans une maquette.

Ce qui est au début le cauchemar des copywriters risque aussi de devenir le cauchemar des designers web avec lesquel.le.s vous collaborez (et possiblement votre cauchemar à vous aussi).

Parce qu’il y a de fortes chances que vous deviez changer ou refaire votre maquette après avoir vu votre texte.

Ce qui veut dire perte de temps + perte d’argent.

Alors si vous deviez choisir entre “les mots avant le design” ou “le design avant les mots”, je vous dirais :

👉 Commencez par les mots. Puis le design.

Bon, je sais, je sais. J’ai l’air de prêcher pour ma paroisse.

Mais la question n’est pas de savoir ce qui est “le plus important” entre le copywriting et le design.

Les 2 le sont tout autant.

C’est juste que de commencer par les mots est généralement plus efficace.

Et je ne suis pas le seul à le penser. Plusieurs copywriters ET designers vous diront la même chose.

Mais il y a une autre façon de faire qui est encore mieux quand c’est possible.

Je vous explique :

L’année dernière, j’ai donné une carte à mon chum pour le remercier d’un service qu’il m’avait rendu. Je ne me souviens plus trop lequel.

Et mon chum a l’habitude de *toujours* payer le stationnement. À tel point que c’est devenu un running gag entre nous deux.

Je lui ai donc donné une carte qui ressemblait à ça 👇

Quand vous regardez cette carte-là, diriez-vous que j’ai commencé par le texte ou le design?

Aucun des deux.

🧡 J’ai commencé par l’idée.

Seuls, le design et le texte ne valent rien. Ce qui rend cette carte spéciale et un brin comique (même si mon chum ne m’a pas trouvé drôle 😅), c’est l’idée de les mettre l’un à côté de l’autre :

👉 Le design sans le texte, c’est juste un parcomètre.

👉 Le texte sans le design, c’est juste un mot de remerciement.

C’est aussi vrai quand vous concevez une campagne que ce soit de sensibilisation ou de financement.

Comme celle-là créée par GAIA (Global Action in the Interest of Animals) 👇

GAIA a d’abord pensé au concept et au message qu’elle voulait faire passer. Puis les mots et le design en ont découlé.

Le mieux, c’est donc de penser les mots et le design en même temps en partant d’une idée. L’idée est votre point de départ comme dirait Eddie Shleyner (un copywriter que j’adore 🧡).

Mais ce n’est pas toujours possible ou nécessaire, alors dans ce temps-là, vous pouvez vous rabattre sur la 2e meilleure option :

👉 Les mots d’abord. Le design ensuite.

PS – Tou.te.s mes client.e.s en copywriting ou en coaching en copywriting ont accès à mes 11 recommandations en design web pour mettre en valeur leur texte et augmenter leur taux de conversion. J’offre aussi 1h de rencontre pour accompagner votre équipe web au moment de mettre en ligne votre texte (pour des mandats de copywriting seulement).

Publié le 29 novembre 2023 – Par Charles Saliba-Couture (Les mots pour la cause)

Accédez à 46 mini-trucs de copywriting et 26 exemples de campagnes

 
C’est gratuit et
sans abonnement.

Plus de micro-articles sur le copywriting

Votre cause ne laissera personne indifférent.

On se voit sur LinkedIn ?

Top 50 sur LinkedIn
au Québec (Favikon)

Contact

Charles Saliba-Couture
Le copywriter qui écrit pour des causes
Montréal (centre-ville), QC
charles@lesmotspourlacause.com
NEQ : 2273329609

On se voit sur LinkedIn ?

Top 50 sur LinkedIn
au Québec (Favikon)

Contact

Charles Saliba-Couture
Le copywriter qui écrit pour des causes
Montréal (centre-ville), QC
charles@lesmotspourlacause.com
NEQ : 2273329609

Plan du site