fbpx

Pouvoir décisionnel ou d’influence?

Peu de monde pense à ça avant de rédiger leur appel à l’action.

Alors que ça change tout 😍

On nous répète souvent qu’un appel à l’action doit :

✅ Être clair et spécifique (Ex : Recevez gratuitement 46 mini-trucs de copywriting)

✅ Expliciter l’étape après le clic (Ex : Je planifie un appel découverte)

✅ Démontrer les bénéfices (Ex : Persuadez avec vos mots)

✅ Et surtout, demander 1 seule action pour éviter la confusion

Et tout ça est vrai (en règle générale).

Mais même si votre appel à l’action coche toutes ces cases, il ne “convertira” pas s’il ne répond pas à cette question :

👉 Est-ce que la personne qui vous lit a le pouvoir de faire l’action demandée?

Au moment de rédiger ma page de vente pour mon nouveau service de coaching en copywriting, j’ai réalisé un truc :

Ma clientèle est composée de personnes qui ont :

👉 soit un pouvoir décisionnel (ex : directrice marketing OU freelance)

👉 soit un pouvoir d’influence (ex : un.e employé.e d’un OBNL)

Une personne avec pouvoir décisionnel peut compléter une action (ex : acheter) sans passer par tout un cycle d’approbation.

Une personne avec pouvoir d’influence peut influencer la décision qui sera prise, mais n’a pas le pouvoir de la prendre en tant que tel.

Pourquoi c’est important de savoir ça?

Parce que si une personne visite ma page de vente et clique sur le bouton “Je m’inscris au coaching en copywriting”, elle va ensuite devoir compléter le paiement par carte de crédit.

Et que si elle n’a pas le “pouvoir décisionnel” pour compléter le paiement, elle risque de se décourager et de quitter mon site. En se disant que “c’est trop compliqué”.

Mon rôle à moi comme copywriter, c’est donc de lui faciliter la vie.

Pour qu’elle se serve de son “pouvoir d’influence” et cogne à la porte de sa direction pour lui dire :

Je veux me faire coacher en copywriting”.

Comment je me suis pris pour lui faciliter la vie?

J’ai ajouté un appel à l’action secondaire spécifiquement pour elle qui lui donne accès à un courriel template prêt à être envoyé à son employeur 🎁

Alors, la prochaine fois que vous pensez à votre appel à l’action, posez-vous la question si la personne qui vous lit à un pouvoir décisionnel ou un pouvoir d’influence.

Quitte à briser la règle du “1 page = 1 appel à l’action” en ajoutant un appel secondaire.

Parce que oui, des fois les règles méritent d’être brisées. (c’est mon p’tit côté rebelle qui ressort 😎)

PS – Si vous êtes un.e employé.e intéressé.e par le coaching en copywriting Les mots qui cliquent :

Demandez à votre employeur de vous offrir le coaching avec ce courriel template

Et cliquez sur le bouton “Envoyez ce courriel à votre employeur” pour le copier-coller.

Publié le 18 janvier 2024 – Par Charles Saliba-Couture (Les mots pour la cause)

Accédez à 46 mini-trucs de copywriting et 26 exemples de campagnes

 
C’est gratuit et
sans abonnement.

Plus de micro-articles sur le copywriting

Votre cause ne laissera personne indifférent.

On se voit sur LinkedIn ?

Top 50 sur LinkedIn
au Québec (Favikon)

Contact

Charles Saliba-Couture
Le copywriter qui écrit pour des causes
Montréal (centre-ville), QC
charles@lesmotspourlacause.com
NEQ : 2273329609

On se voit sur LinkedIn ?

Top 50 sur LinkedIn
au Québec (Favikon)

Contact

Charles Saliba-Couture
Le copywriter qui écrit pour des causes
Montréal (centre-ville), QC
charles@lesmotspourlacause.com
NEQ : 2273329609

Plan du site